Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Baisse du pouvoir d’achat et regroupement de crédits

Article 3 Placeholder Image
comments

Près d’un ménage sur deux détient au moins un crédit

En France, nous comptons aujourd’hui 28 millions de ménages. Selon l’Observatoire du crédit, un peu plus de 13 millions de ménages détiendraient au moins un crédit impactant leur budget, soit près de la moitié des ménages (47,8 %).

Ce taux s’est d’ailleurs sensiblement redressé l’année dernière par rapport aux années précédentes.

En détail, près de 6 millions de ménages (20,6 %) ont un crédit immobilier, et environ 5 millions (17 %) ont un crédit à la consommation. Mais la donnée qui interpelle le plus est la suivante : quasiment 3 millions (10,2 %) détiennent au moins deux prêts.

Il semble très probable que les Français les plus inquiets quant à leur pouvoir d’achat soient ceux qui alimentent cette dernière statistique.

Les Français et leur découvert

Plus significatif encore, la question de savoir comment les Français utilisent ou non leur autorisation de découvert.

Selon la Banque de France, seuls 39 % des Français ne dépassent jamais leur découvert autorisé. Cela signifie que 61 % des Français vont au-delà au moins une fois par an.

Mais la donnée qui traduit le mieux la baisse du pouvoir d’achat d’un point de vue individuel est celle-ci : 28 % des Français vont au-delà de leur autorisation tous les mois.

Le sentiment des Français sur leur situation financière

Sans surprise, après deux chocs consécutifs (la crise économique et financière internationale en 2008-2009, puis la crise des dettes souveraines en 2011), l’appréciation des ménages détenant des crédits, quant à leur situation financière, s’était fortement détériorée.

Cette détérioration s’est alors poursuivie jusqu’en 2013 : la part de ceux qui estiment que leur situation financière s’est dégradée s’établissait alors à 49,7 %, contre 40,4 % en 2010 ! Il s’agissait de la situation la plus mauvaise que l’Observatoire du crédit avait eu à connaître, depuis 1989. Depuis 2013, le sentiment des ménages français sur leur situation financière s’améliore.

Malgré cette embellie, en 2017, il y a toujours plus d’un tiers des ménages qui estiment que leur situation financière continue de se détériorer année après année.

Le taux d’endettement des ménages français

De même que la dette de la France a augmenté de 127,5 % depuis 2000, les ménages voient leur taux d'endettement s'envoler : de 45 % il y a 20 ans à presque 90 % aujourd’hui ! Ces 10 dernières années ont été les plus lourdement impactées : +44 %. Quand la hausse du revenu brut n’est que de 24,7 % sur la même période…

Comment expliquer une telle progression ? Les raisons de cette diminution du pouvoir d’achat individuel sont multiples.

Tout d’abord, les revenus stagnent (plus d’indexation sur l’inflation), alors que dans le même temps les charges financières augmentent grandement (énergie, denrées alimentaires, prix du logement, etc.).

De plus, de nouveaux besoins sont apparus, considérés aujourd’hui comme nécessaires et incompressibles (internet, téléphonie, etc.). Ces derniers ont d’ailleurs générés de nouveaux modes de consommation : plus faciles, plus rapides, plus tentants. Mais ils ont aussi permis un accès facilité au crédit. Cette période est notamment celle de l’essor du crédit renouvelable, à portée de main en quelques clics désormais.

Le regroupement de crédits comme solution face à la baisse du pouvoir d’achat

Dans ce contexte, de nombreux ménages cherchent des solutions pour gagner en pouvoir d’achat, en réduisant notamment leurs mensualités grâce au regroupement de crédits*.

L’opération consiste à rassembler ses crédits en cours dans un nouveau prêt unique, à un taux unique, et dont la durée de remboursement est allongée. Ainsi, le montant des mensualités s’allège, tandis que le reste à vivre augmente.

C’est un moyen de retrouver un équilibre budgétaire pour certains ménages, ou de dégager de la trésorerie pour financer un projet pour d’autres. En devenant mandataire BROOKÉO, vous pouvez apporter à vos clients une solution pour mener à bien leur projet.

*La diminution du montant des mensualités entraîne l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.

AddToAny buttons