Parcours de MIOB : rencontre avec Karym Chartier

BROOKÉO est composé d’une équipe d’experts en regroupement de crédits : analystes, superviseurs back-office, responsables partenariats, service juridique et communication… Mais ce qui compose BROOKÉO, c’est aussi, et surtout, un réseau de mandataires (MIOB) qui œuvrent sur le terrain auprès des clients. Dans cette rubrique Parcours de MIOB, nous vous proposons de partir à leur rencontre !

Aujourd’hui, nous vous présentons Karym Chartier, MIOB chez BROOKÉO depuis 2021. Spécialiste du regroupement de crédits depuis plus de 10 ans, il a fait le choix de l’indépendance pour développer son business en toute liberté. Découvrez son parcours !

Un esprit entrepreneurial

Diplômé d’une école d’ingénieur en génie informatique et industriel, Karym a toujours eu le goût du commerce et de l’entrepreneuriat. En 2004, il cocréé la société Mobil-home investissement, spécialisée dans la commercialisation de mobil-homes. S’il est passionné par le côté développement de la société, il aime moins la partie gestion du personnel. Malgré la réussite de l’entreprise, il préfère revendre ses parts à son associé en 2012 pour se lancer dans un autre secteur qui l’attire particulièrement : le crédit.

Un attrait pour le regroupement de crédits

En 2012, il intègre le réseau In&Fi Crédits dont il devient franchisé. Spécialisé en regroupement de crédits (RAC), il développe son activité jusqu’à devenir numéro 1 du réseau dans ce domaine.

« Dans le RAC, tout m’intéresse : le contact avec le client, le montage du dossier, le fait de trouver une solution de financement adaptée à la situation… J’aime aussi le rapport avec les apporteurs d’affaires : les rechercher, les animer et surtout les fidéliser ! »

Son point fort : la pédagogie. Il en fait bon usage envers ses apporteurs pour leur expliquer les avantages du regroupement de crédits et son fonctionnement, mais aussi envers ses clients. Lorsqu’un dossier n’est pas finançable, il prend le temps de leur expliquer comment il pourrait le devenir. Il lui arrive régulièrement de revoir des clients quelques mois, voire une année plus tard, pour un dossier qui n’était pas finançable à l’époque et qu’il peut désormais présenter à l’analyse.  

MIOB : le choix de l’indépendance

Après neuf ans de bons et loyaux services, Karym souhaite sortir du réseau In&Fi Crédits pour ne plus subir de contraintes (réunions, déplacements…) et se sentir complétement libre dans la gestion de son activité.

Il part alors à la recherche d’un packageur pour bénéficier d’un support pour l’envoi en banque de ses dossiers. Son choix se porte sur BROOKÉO, qu’il rejoint fin 2021.

Ce qui lui plaît dans le fait d’être MIOB ? Gérer la relation avec ses apporteurs d’affaires et ses clients en totale autonomie tout en bénéficiant d’un support pour le montage et l’envoi de ses dossiers en banque.  

La relation avec BROOKÉO

Pourquoi BROOKÉO ? « C’est le packageur qui a été le plus réactif à la suite de mes différentes demandes d’informations et j’ai apprécié les échanges avec Catherine Ferran, responsable partenariats. La rémunération est aussi un point essentiel qui m’a fait opter pour ce packageur », répond Karym.


Être MIOB chez un packageur permet à Karym de se dégager du temps en ne gérant pas la relation bancaire. Il bénéficie aussi d’un soutien de l’équipe et, notamment, de Béatrice qui est son analyste référente au sein du back-office BROOKÉO. Avec elle, la relation est fluide et il apprécie d’avoir une interlocutrice privilégiée si réactive.

« Béatrice suit la manière dont j’ai, initialement, monté le dossier, elle est investie et hyper consciencieuse. Je sais qu’elle va au bout des choses et que sa ténacité est une aide précieuse pour obtenir le financement de mes dossiers »

L’expertise de Karym en regroupement de crédits, son appétence commerciale et la fidélisation de ses prescripteurs et de ses clients, lui permettent d’être, aujourd’hui, un des meilleurs producteurs chez BROOKÉO. En mai dernier, il a généré le plus gros chiffre d’affaires du mois et le plus gros volume de production.

Le développement des apporteurs et la recommandation

Le business model de Karym est basé sur son réseau d’apporteurs d’affaires. Son appétence pour le commerce lui permet de démarcher des prescripteurs. Ses secteurs privilégiés : l’amélioration de l’habitat, l’automobile et les campings-cars.

Une fois les apporteurs prospectés, il les fidélise grâce au financement des dossiers de leurs clients.

« Le démarrage d’un partenariat met toujours du temps à se mettre en place, mais une fois que le prescripteur a compris que ça marche et qu’il a des bons retours de ses clients, les retombées – et donc les dossiers – sont nombreux. »

Son business model fonctionne aussi sur la recommandation, 1/4 à 1/3 de ses clients en sont issus. Un chiffre non négligeable qui atteste de son très bon relationnel et de la qualité de son travail.

Des clients à projets

Aujourd’hui, sa clientèle est à 80 % une clientèle à projets. Loin des idées reçues sur le RAC (clients en difficulté financière, surendettés), il finance principalement des « RAC de confort ».

Ses clients ont, pour la plupart, une situation financière convenable. Ils sollicitent un regroupement de crédits pour financer un nouveau projet sans augmenter leur taux d’endettement et en conservant leur niveau de vie actuel.

Les projets financés sont multiples : travaux de rénovation énergétique (chauffage, isolation…), travaux de rénovation et d’agrandissement, financement d’un nouveau véhicule (voiture, camping-car, moto…).

Ses conseils aux futurs MIOB

Malgré un contexte où le marché du crédit et très tendu, Karym reste optimiste pour l’avenir du regroupement de crédits.

Pour les indépendants qui souhaiteraient se lancer dans ce secteur d’activité, il donne les conseils suivants :

se faire accompagner par un packageur : essentiel pour être formé au regroupement de crédits, pour bénéficier d’un appui et d’un suivi ;

démarcher des apporteurs d’affaires : aller sur le terrain, être curieux, développer son réseau, toujours maintenir la prospection ;

ne pas se reposer sur ses acquis : « Tant qu’on n’est pas surbooké, c’est qu’on a encore de la place pour de nouveaux dossiers. Le regroupement de crédits est un métier exigeant, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers pour pouvoir bénéficier de toutes les opportunités offertes par ce secteur d’activité ».

Comme Karym, bénéficiez d’un accompagnement sur mesure et boostez votre chiffre d’affaires en rejoignant le réseau BROOKÉO ! Déposez votre demande de renseignements, nous serons ravis de vous présenter nos services.

Articles récents

Sophie, Béatrice et Anne-Sophie, nos analystes expertes en regroupement de crédits

Transparence et conformité : les clés de la relation client chez BROOKÉO

Portrait de Christophe Carrier, Coordinateur Technique chez BROOKÉO

Rachat de crédits en cas de divorce et de succession : les solutions à mettre en place

Portraits croisés : Maître Édouard Lembrez et Maître Sacha Neuman, notaires experts dans le regroupement de crédits

Parcours de MIOB
Partez à la rencontre des mandataires BROOKÉO